TCAIM
Ce courriel ne s'affiche pas correctement?
Cliquez ici pour le visualiser dans votre navigateur
JUIN 2022
TCAIM logo Youtube Twitter Facebook RSS Courriel

LA MALTRAITANCE ENVERS LES AÎNÉS : POUR DES LENDEMAINS SOUS LE SIGNE DE LA BIENTRAITANCE

Le 15 juin, Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes aînées, sera encore une fois, souligné différemment cette année. Si depuis plus de deux ans, nous luttons contre l’ennemi sans visage qu’est la COVID-19, la maltraitance faite aux aînés en est un aux multiples visages contre lequel une lutte acharnée doit être menée.

La FADOQ – Région Île de Montréal se joint, de nouveau, à l’infolettre spéciale de la TCAÎM visant à mettre en lumière les actions et les efforts faits, de part et d’autre, afin de contrer la maltraitance. La journée du 15 juin est un moment propice afin de faire le point sur ce qui a été accompli sur cet enjeu de société, mais aussi pour se rappeler tout ce qui reste à accomplir afin d’enrayer le fléau qu’est la maltraitance faite aux aînés. Il nous fait donc plaisir de vous présenter dans les prochaines pages des activités soulignant cette date qui est d’autant plus importante, compte tenu du contexte actuel.

Depuis le mois de mars 2020, en plus des enjeux liés à l’isolement, à la perte de repères, aux difficultés financières, à la fracture numérique et tant d’autres encore, nos aînés ont été confrontés à une kyrielle de différentes formes de maltraitance. Bien que ce phénomène soit connu et bien documenté, il aura pris des visages encore plus insidieux et sournois.

Rappelons-nous qu’il y a plusieurs types de maltraitance : maltraitance psychologique; maltraitance physique; maltraitance sexuelle; maltraitance matérielle ou financière; maltraitance organisationnelle; âgisme; violation des droits, et que celles-ci peuvent prendre plusieurs formes.

Bien que les mesures sanitaires qui marquaient le rythme de nos vies se font de plus en plus discrètes et tendent à se retirer de la place publique, les effets de cette crise sont encore perceptibles. Nous avons dorénavant assez de recul pour analyser et mieux comprendre ce qui s’est produit; ou devrions-nous dire, ce qui ne s’est pas produit. L’enquête de la coroner Géhane Kamel a démontré les innombrables manques qui ont causé directement le décès de dizaines de personnes aînées, dans un CHSLD maintenant tristement associé à ce qui a de plus vil dans notre système de santé. Ces actions, et surtout ces inactions, se logent à l’enseigne de la maltraitance institutionnelle. Il est à penser que cette forme de maltraitance, souvent difficile à cerner, est maintenant mieux comprise de tout un chacun.

Bien des sujets en lien avec la pandémie auront été abordés publiquement; nous mentionnions précédemment l’isolement des aînés et la fracture numérique, pour ne nommer que ceux-ci. La maltraitance faite envers les aînés n’a pas été aussi décrier dans les tribunes populaires. Du moins pas autant qu’aurait dû imposer la sévérité de cette calamité.

Tout au long de ces mois de pandémie, c’est tout l’écosystème œuvrant auprès de nos aînés qui s’est mobilisé afin de faire de la sensibilisation sur les impacts de la maltraitance. Un plus grand nombre d’organismes et d’intervenants ont été formés sur comment repérer et intervenir auprès de victimes de maltraitance. Informer les aînés de cette problématique constitue encore un des meilleurs outils de prévention de la maltraitance. C’est par le biais de campagnes de capsules vidéo, de pamphlets, de tournées de porte à porte et autres que l’information a pu être diffusée. Nous tenons à remercier tous ceux et celles qui ont mis l’épaule à la roue afin d’enrayer la maltraitance.

Les prochains mois nous permettront de continuer à faire le point sur les lendemains de la pandémie. Nous prendrons tranquillement des couleurs et, espérons-le, du mieux. Mais il ne faudra jamais perdre de vue que la maltraitance faite envers nos aînés ne s’estompera pas d’elle-même. Qu’elle est résistante à tous les vaccins et que seules l’éducation et la sensibilisation ont le pouvoir de l’endiguer. Il faudra se mobiliser, se concerter et agir ensemble afin que la maltraitance n’ait plus sa place dans notre société. C’est le défi que nous vous invitons à relever avec nous dès aujourd’hui!







LA MALTRAITANCE PSYCHOLOGIQUE, UNE MÉCONNUE?


Une récente campagne gouvernementale télévisuelle sous le thème de la maltraitance psychologique chez les personnes aînées a été lancée le 14 février dernier, pour une durée d’un mois. Elle s’accompagnait d’une campagne radiophonique sur la valorisation et la contribution des personnes aînées.

Pour voir la campagne télévisuelle: https://www.youtube.com/watch?v=yt1wViWOCKc

Bien que la maltraitance soit socialement reconnue comme inacceptable et qu’elle fasse l’objet d’une loi et d’un plan d’action gouvernemental, on peut avoir tendance à penser que la maltraitance se limite aux coups physiques ou aux vols de biens ou de sommes d’argent. L’exploitation financière et la maltraitance physique sont en effet souvent plus facile à reconnaître, car leurs conséquences sont évidentes : un compte bancaire vide, une faillite, la perte de sa maison, une ecchymose ou une blessure. Toutefois, la maltraitance envers les personnes aînées ne se limite pas à ces types de maltraitance, elle inclut également la violation des droits, l’âgisme, la maltraitance sexuelle, organisationnelle et psychologique.

En ce qui concerne la maltraitance psychologique, elle est un des types de maltraitance qu’on peut avoir tendance à oublier ou banaliser car elle ne laisse pas de trace visible. Toutefois, la maltraitance psychologique n’est pas banale et ses conséquences non plus, il est donc important d’en parler et de la dénoncer. Une récente enquête sur la maltraitance envers les personnes aînées de l'Institut de la statistique du Québec (2019) démontre que la maltraitance psychologique est le type de maltraitance le plus souvent rapporté (parmi les quatre types de maltraitance répertoriés) par les aînés de 65 ans et plus vivant à domicile. Selon cette enquête, il y aurait près de 61 200 personnes aînées au Québec qui auraient vécu de la maltraitance psychologique au cours des derniers mois, et ce, quelques fois, plusieurs fois, presque tous les jours ou à tous les jours. Plusieurs chercheurs soutiennent que la maltraitance psychologique grave et en continu cause plus de traumatisme que des agressions physiques peu fréquentes.

En plus d’être un des types de maltraitance le plus fréquemment rapportés, la maltraitance psychologique accompagne souvent les autres types de maltraitance. Par exemple : une personne aînée est dénigrée ou insultée pour obtenir de l’argent; une personne maltraitante hébergée chez la personne aînée intimide cette dernière pour éviter qu’elle entreprenne des démarches d’expulsion; une personne aînée est menacée de ne plus voir ses petits-enfants pour obtenir le lègue de sa maison; une personne maltraitante crie après la personne aînée pour contrôler ses allées et venues. La maltraitance psychologique peut être insidieuse et un moyen pour obtenir quelque chose. Elle se traduit par des gestes, des paroles ou des attitudes qui constituent une atteinte au bien-être ou à l’intégrité psychologique. Les conséquences de la maltraitance psychologique sont diverses et peuvent être importantes notamment l’anxiété, la dépression, le déclin rapide des capacités cognitives voire même le suicide.

La maltraitance psychologique a fait l’objet d’une thématique soumise pour consultation dans l’appel de mémoires pour l’élaboration du prochain Plan d’action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées 2022-2027. Ce 3e plan d’action sera lancé le 15 juin prochain, à surveiller!

Les campagnes de sensibilisation et de prévention diffusées au sujet de la maltraitance ont permis d’accroître le niveau de vigilance des personnes aînées et de la population en général. Si vous vous sentez diminué ou bousculé ou si vous êtes préoccupé par une situation de maltraitance envers une personne aînée, n’hésitez pas à communiquer avec la Ligne Aide Abus Aînés :




Projet de loi pour contrer la maltraitance

Au mois de juin 2021, la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, présentait un projet de loi permettant de renforcer la lutte contre la maltraitance envers les personnes aînées et toute autre personne en situation de vulnérabilité et la surveillance de la qualité des services de santé et des services sociaux. Notamment, ce projet de loi vise à améliorer le filet de sécurité pour prévenir la maltraitance et repérer les personnes qui pourraient en être victimes et intervenir pour les protéger. Ce projet de loi a été adopté et sanctionné le 6 avril dernier. Pour en savoir plus :

Communiqué de presse : CLIQUER ICI

Projet de de loi 101: CLIQUER ICI


ACTIVITÉS DE LA CHAIRE DE RECHERCHE SUR LA MALTRAITANCE ENVERS LES AINÉS


Ateliers 360 de réalité virtuelle :

La Chaire de recherche sur la maltraitance envers les ainés, en collaboration avec la Fondation Jasmin Roy, offre des Ateliers 360 de réalité virtuelle pour lutter contre la maltraitance envers les personnes aînées. Ces ateliers s’adressent aux personnes aînées (et à ceux qui les côtoient) et présentent trois scénarios illustrant des cas de maltraitance, d'intimidation et d’âgisme que peuvent vivre les personnes aînées :

• Âgisme en milieu de travail;
• Intimidation dans un environnement familial;
• Maltraitance due à une relocalisation forcée en résidence.

Au travers de ces scénarios, les participants sont invités à prendre des actions pour répondre aux gestes de discrimination et d’intimidation. Les ateliers proposent également une série de discussions sur les compétences liées à la prévention de la violence, de la maltraitance, de l’intimidation et de l’âgisme.

Les organismes qui souhaiteraient organiser une telle activité doivent contacter la Fondation Jasmin Roy :

https://fondationjasminroy.com/initiative/les-ateliers-360-aines/

Quiz factuel sur la maltraitance envers les personnes aînées :

La Chaire de recherche sur la maltraitance envers les ainés anime une discussion à partir du Quiz factuel sur la maltraitance envers les personnes aînées. Ce jeu-questionnaire permet de développer des connaissances sur la maltraitance à partir d’énoncés « Vrai » ou « Faux ». Cette activité est pour tout public.
Les organismes qui souhaiteraient organiser une telle activité doivent contacter la Chaire de recherche : https://maltraitancedesaines.com/a-propos/nous-joindre/

Guide de pratique DAMIA :

La Chaire de recherche sur la maltraitance envers les ainés anime également des activités ponctuelles basées sur le contenu du Guide de pratique DAMIA (Demande d’Aide en contexte de Maltraitance ou d’Intimidation chez les Aînés). Les thématiques abordées lors de ces activités peuvent, entre autres, porter sur les définitions de la maltraitance, l’intimidation et la bientraitance envers les personnes aînées, ainsi que les freins et leviers à la demande d’aide. Cette activité s’adresse aux personnes aînées.

Les organismes qui souhaiteraient organiser une telle activité doivent contacter la Chaire de recherche : https://maltraitancedesaines.com/a-propos/nous-joindre/

Pour suivre les activités de la Chaire de recherche, inscrivez-vous à l’infolettre mensuelle : https://maltraitancedesaines.com/




LIGNE ABUS AÎNÉS :



Pour toute personne, âgée de 50 ans et plus, vivant une situation de maltraitance ou pour ceux qui en sont témoins, la Ligne Aide Abus Aînés offre un service téléphonique professionnel, bilingue et gratuit partout au Québec.

Sur notre site web , en plus des informations sur nos services et les ressources disponibles, une section réservée aux professionnels propose des outils, de la documentation, ainsi que l’accès à des formations destinées aux intervenants et professionnels œuvrant dans divers milieux.

De plus, trois onglets spécifiques, proposant des outils et informations, s’adressent aux communautés des Premières Nations et Inuit, aux communautés culturelles ainsi qu’aux communautés LGBTQ+.


NOUVELLES DU PLAN D’ACTION NATIONAL POUR CONTRER LA MALTRAITANCE ENVERS LES PERSONNES AÎNÉES D’EXPRESSION ANGLAISE ET DE COMMUNAUTÉS CULTURELLES 2017-2022



Bonjour,

Qu’y a-t-il de nouveau en ce qui concerne le Plan d’action national de lutte à la maltraitance envers les personnes aînées issues des communautés culturelles et/ou d’expression anglaise?

Sachez d’abord que nous avons terminé le plan d’action national 2022-2027 sur une note des plus positive compte tenu du nombre d’activités de sensibilisation de toutes formes (théâtre-forum, capsules vidéo, échanges, présentations, et.) que nous avons tenu pendant ledit plan d’action qui s’est terminé le 31mars dernier. Voici le lien pour prendre connaissance de ce bilan.

Nous en profitons pour remercier tous les partenaires des différents milieux (communautaire, institutionnel, juridique, etc.) qui ont contribué à sa réalisation. Sans chacun d’eux, nous n’aurions pu atteindre nos objectifs. Un remerciement tout spécial aux intervenants de milieu qui s’impliquent sans compter pour animer des activités de sensibilisation afin de permettre aux personnes aînées de faire respecter leurs droits et de dire « non » à la maltraitance, quel que soit le type ou la forme.

Merci aussi aux directions d’organismes dédiés aux communautés culturelles tels que le Forum des citoyens aînés de Montréal, Services communautaires canadiens italiens du Québec, Services sociaux helléniques, Soutien à la famille (langue portugaise), Services d’aide à la famille chinoise du Grand-Montréal et plusieurs autres. Merci à ACCÉSSS qui a utilisé son réseau de contacts médiatiques afin que des entrevues soient réalisées dans différentes langues par le biais de la radio.

Comme vous le savez, nous avions cessé d’offrir de la sensibilisation en présentiel compte tenu du contexte sociosanitaire. Grâce à la volonté de nos partenaires de rejoindre les clientèles cibles, nos comités ont démontré une grande créativité afin d’adapter les activités dans un format « virtuel ». Mais nous ne pouvons nier que certaines personnes aînées vivant seules et allophones ont pu se retrouver dans des conditions particulièrement dramatiques durant les deux dernières années. Du soutien leur a été apporté puisque des visites de porte à porte en duo soit un agent sociocommunautaire du SPVM et un intervenant communautaire ont eu lieu. De plus, ces visites ont permis d’identifier les situations plus problématiques et de référer les personnes vers les services appropriés.

En ce printemps 2022, plusieurs organismes ont repris leurs activités puisque la 6e vague semble maintenant contrôlée. Nous en sommes vraiment heureux.

Nous sommes très heureux de vous parler d’un tout nouveau projet qui sera réalisé dans le secteur Parc-Extension. Il porte le nom de : « Ampérâge » Montréal. Comme je vous l’avais mentionné l’an passé, un projet « Ampérâge » Laval avait débuté en 2018 puis un projet « Ampérage Brossard » a pris naissance en 2020. Ces projets financés par le MIFI, étaient originalement prévus pour une durée de 3 ans, mais ils ont été prolongés. Les résultats se sont avérés des plus significatifs à Laval comme en Montérégie. Le premier objectif de ces projets est de réaliser des visites à domicile. Pour ce faire, on crée un pairage entre une personne bénévole et une personne aînée dont la langue est commune. Un lien personnalisé est donc développé avec cette personne aînée puis celle-ci est invitée à participer à des activités extérieures favorisant ainsi le développement d’un réseau social tout en apprenant sur différents sujets ou thèmes choisis par les organisateurs.

Le projet « Ampérâge » Montréal est encore à un stade embryonnaire, mais nous prévoyons présenter des résultats probants d’ici la fin de juin. Le Forum des citoyens aînés de Montréal le porte conjointement avec Les Petits Frères des pauvres. Par ailleurs, nous ne pouvons passer sous silence le fait que plusieurs organismes partenaires de Parc-Extension ont décidé de s’impliquer dans ce projet ce qui facilitera l’atteinte des objectifs que nous visons. Nous n’avons aucun doute sur les résultats que nous obtiendrons et le MIFI pourrait alors le financer pour les 3 prochaines années. Ce serait une excellente nouvelle!

Comme mentionné dans l’Infolettre du 15 juin 2021, nous avions débuté un projet de sensibilisation sur la violation des droits des personnes ainées de toutes origines. Plusieurs personnalités connues en matière de lutte à la maltraitance se sont jointes à ce comité. Entre autres, Sarita Israël du CRÉGÈS, Ann Soden, avocate très reconnue face à la problématique de la maltraitance, Germain Royer de la CDPDJ, Maria Artegua du Curateur public, Marie Beaulieu et Roxane Leboeuf de la Chaire de recherches sur la maltraitance envers les personnes aînées et plusieurs autres. Nous profitons de cette opportunité pour remercier tous les membres de ce comité qui ont œuvré au développement de deux capsules vidéo et d’entrevues avec des experts que vous pourrez utiliser dans les démarches de sensibilisation que vous prévoyez effectuer sur ce thème. Les capsules vidéo sont sous-titrées en français et en anglais. Les entrevues sont actuellement sous-titrées en français, mais une version anglaise sera bientôt disponible. Si vous désirez aborder ce thème avec votre clientèle, sachant qu’un nombre important de personnes aînées ne connaissent pas leurs droits ce qui peut les rendre vulnérables à la maltraitance, n’hésitez pas à me contacter à l’adresse qui apparaîtra ci-bas.

C’est avec fierté que nous vous avisons que les pièces de théâtre de RECAA se poursuivront au cours de la prochaine année. Actuellement offerte en version virtuelle, l’équipe de l’organisme nous a informés qu’elle offrira des représentations en présentiel à compter de l’automne si la situation sociosanitaire reste favorable. Nous devons souligner que chacune des représentations de cette troupe est un « tabac ». Les personnes aînées qui participent à l’activité se reconnaissent, car les acteurs et actrices sont des personnes âgées de 70 à 85 ans.

Dès le début de l’automne, nous offrirons à nouveau des conférences sur 3 thèmes très appréciés des personnes aînées : les procurations financières, les mandats de protection et les testaments. Ces conférences peuvent être offertes en français, anglais, italien ou espagnol. Par ailleurs, si vous avez des suggestions de notaires ou avocats parlant l’arabe, le portugais et le mandarin, nous aimerions pouvoir les offrir également aux personnes aînées d’autres communautés culturelles.

Finalement, certains parmi vous ont assisté à l’excellente conférence animée dernièrement par Sébastien Hébert du SPVM sur les fraudes amoureuses. Avec son approbation, nous prévoyons offrir cette conférence aux communautés anglophones de Montréal et des régions limitrophes. Elizabeth Kraskas, agente sociocommunautaire du SPVM sera la conférencière attitrée pour cet événement. Ceux et celles qui connaissent Elizabeth peuvent témoigner de son excellente expertise, de ses habiletés de communication et de son humour. Nous l’adorons! N’hésitez pas à nous contacter afin d’en savoir davantage à cet égard ou sur tout autre sujet que vous aimeriez connaître davantage. Nous serons très heureux de combler les besoins de votre clientèle cible.
Bon été!

Louise Buzit




FADOQ – ÎLE DE MONTRÉAL ET L’UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE :


Grande interaction pour rompre avec l’âgisme :

L’âgisme est la forme de discrimination la plus répandue et pourtant, la plus tolérée. En effet, au Canada, près de deux aînés sur trois affirment avoir été traités injustement ou différemment en raison de leur âge. Et 8/10 Canadiens sont d’avis que les personnes de 75 ans et plus sont perçues comme étant moins importantes et qu’elles sont plus souvent ignorées que les jeunes générations. Malgré tout, des solutions existent. Découvrez le projet GIRA et la façon de rompre avec l’âgisme, en suivant ce lien : https://www.usherbrooke.ca/dep-com/actualites/nouvelles/details/45970



SERVICE DE POLICE DE LA VILLE DE MONTRÉAL :





 








La TCAÎM et ses partenaires vous proposent ce calendrier des activités qui auront lieu, en présentiel et en ligne, dans le cadre de la Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes aînées… la journée du 15 juin sera très occupée!

FADOQ – TCAÎM – COMACO – SPVM – CIUSSS de l’Estrie :

Titre : Table ronde « Rompre avec l’âgisme et favoriser la bientraitance : des solutions communautaires à Montréal. »

Description : La discussion sera animée par M. Dany Baillargeon, professeur agrégé au Département de communication, Faculté des lettres et sciences humaines, Université de Sherbrooke, membre du Laboratoire d’innovations par et pour les aînés, chercheur associé au Centre de recherche sur le vieillissement, CIUSSS de l’Estrie – CHUS

Les panelistes :

- Marick Bertrand, coordonnatrice régionale spécialisée en matière de lutte contre la maltraitance envers les personnes aînées
- Maryse Bisson, directrice générale de la Coalition pour le maintien dans la communauté (COMACO)
- Sébastien Hébert, sergent conseiller, Division de la prévention et de la sécurité urbaine, SPVM
- Jean Marc Laforest, coordonnateur de la Table de concertation des aînés de l'Île de Montréal

Date et heure de l’activité : 15 juin de 11h00 à 12h00
Lieu : Café de la maison de la culture Claude-Léveillé - 911 rue Jean-Talon Est
Pour s’inscrire : bientraitance@fadoqmtl.org




Forum Jeunesse Saint-Michel

Titre : Drop-in : intergénération


Description : Rencontre entre jeunes et aînés pour discuter ensemble, ils ont travaillé ensemble sur l'apprentissage de l'informatique, mais aussi de partager la musique, les lieux fréquenter, les préjugés, etc.

Date et heure de l’activité : 17 juin à 18h
Lieu : 7605 François Perrault, Montréal
Pour plus d’information : MIMOUN Mohamed coordo.fjsm@]gmail.com 514-377-1572
Pour s’inscrire : coordo.fjsm@gmail.com 514-377-1572



Comité d'Action pour la Qualité de vie des Aîné(e)s de la Petite-Patrie (CAQVAPP)

Titre : Bien vieillir sans âgisme ni intimidation

Description : Conférence offerte par Yvon Riendeau, professeur en gérontologie à l'UQAM. La conférence est adaptée aux personnes aînées et aux intervenants sociaux afin de donner des outils pour contrer l'intimidation et la maltraitance envers les aîné(e)s. Il s’agit d’une activité gratuite.

Date et heure de l’activité : 15 juin à 13h30
Lieu : 100-6240, Av. Christophe-Colomb, Montréal
Pour plus d’information ou pour s’inscrire : 514 273-0561 ou direction@groupeentre-gens.ca



Chez-nous de Mercier-est

Titre : Journée de lutte contre la maltraitance aînée


Description : Chaque année, Le Chez-Nous de Mercier-Est apporte son soutien à la lutte contre la maltraitance aînée en proposant des actions de sensibilisation tout au long de la semaine du 15 juin. Au nombre des activités :

- Kiosque d'information au Parc Bellerive durant la semaine
- Distribution d'affiches aux commerces et services du quartier durant la semaine
- Distribution de rubans mauves durant la semaine
- Mise en avant d'une mosaïque de personnes portant le ruban mauve durant le mois
- Quiz, distribution de rubans et photos de groupe durant l'AGA de l'organisme

Date et heure de l’activité : Toute la semaine
Lieu : Varié
Pour plus d’information ou pour s’inscrire : Charlotte Pont au 514 354-5131 ou au lecheznous@lecheznous.org



Centre des Femmes Solidaires et Engagées

Titre : Conférence sur l'âgisme, avec Me Margherita Morsella

Description : Notre Centre des Femmes solidaires et Engagées, organise une activité au cours de cette journée pour mobiliser l’action communautaire et entamer une conversation pour promouvoir le respect et la dignité des personnes âgées. C’est le cas de Margherita M. Morsella, avocate, qui fera une conférence sur toutes les problématiques infligées aux ainés, et plus particulièrement sur L’âgisme. Cette dernière est membre du Barreau du Québec depuis 1987, Margherita M. Morsella exerce notamment en droit de la famille. Pour son engagement sans faille au soutien des femmes en situation de vulnérabilité, elle a reçu le prix Justice Pro-Bono Paris-Québec 2020.

Date et heure de l’activité : 15 juin de 10h à 12h
Lieu : 1586 rue Fleury Est, bureau 100, Montréal
Pour plus d’information ou pour s’inscrire : Cynthia-Ann Sardou au 514-388-0980 poste 206 ou communication@cfse.ca



Château Pierrefonds

Sensibilisation à la maltraitance et formation Alzheimer


Description : Présentation d’une formation sur les troubles neurocognitifs et le 15 juin, une sensibilisation à la maltraitance. Nous avons deux activités pour sensibiliser les employés à la maltraitance. Nous offrons une formation sur la maladie d'Alzheimer où les employés apprennent comment approcher et communiquer avec les personnes qui souffrent de troubles neurocognitifs. Le 15 juin, les employés recevront un petit ruban mauve et une courte description de la maltraitance.

Date et heure de l’activité : 15 juin à 9h
Lieu : 15928 Gouin Ouest, Montréal
Pour plus d’information : Nathalie Chaine au info@chateaupierrefonds.com



AQDR Montréal-Nord

Titre : Ça existe! N'hésitez pas à agir!


Description : Présentation d'une courte pièce de théâtre présentant différentes facettes de la maltraitance ainsi que les ressources disponibles. Interventions de l'AQDR, du SPVM et de Desjardins, CAVAC, etc. Kiosques des organismes aînés de l'Arrondissement ainsi que des organismes publics impliqués dans la lutte contre la maltraitance envers les aînés.

Date et heure de l’activité : 15 juin de 10h à 15h
Lieu : 11121, rue Salk, Montréal-Nord H1G 4Y3
Pour plus d’information ou pour s’inscrire : Sylvie Lemay au aqdr.mtlnord@videotron.ca ou au 514 329-2333



Table de Concertation des Aînés Montréal-Est-Pointe-aux-Trembles


Titre : Desjardins vous invite! Journée mondiale de sensibilisation à la maltraitance des personnes âgées


Description : Activité de sensibilisation à la maltraitance des personnes âgées. Durant l'évènement, des conférences sur ce sujet seront présentées. Chacune de ces conférences visera à susciter des discussions et des réflexions chez les personnes participantes. En guise de remerciement, un sac-surprise vous sera remis et un buffet froid sera offert.

Date et heure de l’activité : 15 juin à 13h
Lieu : 12125, rue Notre-Dame Est, bureau 311Pour plus d’information :
Pour s’inscrire : Louise Croussett au 514-645-1264 ou à tcamepat@outlook.com



Centre du Vieux Moulin de LaSalle

Titre : Vers une culture de bientraitance

Description : Présentation des capsules vidéo et Powerpoint de la formation « Ce n'est pas correct ».

Date et heure de l’activité : 16 juin à 13h30
Lieu : 8600 Rue Hardy, LaSalle, QC H8N 2P5
Pour plus d’information ou pour s’inscrire : Émilie Laplante au projet2@cvmlasalle.org



Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées :

Titre : Dilemmes éthiques et ressources dans la lutte contre la maltraitance envers les personnes aînées.

Description : La lutte contre la maltraitance envers les personnes aînées pose des questions éthiques qui, idéalement, doivent guider l’action et non la freiner. Par exemple :

- Pour les intervenants, réfléchissons avec eux lorsqu’ils s’interrogent sur la portée et les limites de leur autonomie d’action ainsi que sur la confidentialité dans le partage d’informations au sujet d’une situation donnée.
- Pour tous ceux qui constatent des actes de maltraitance issus des pratiques de leurs pairs, pensons au conflit de loyauté et à la difficulté de devenir lanceur d’alerte.

Date et heure de l’activité : 15 juin de 11h45 à 13h15
Lieu : En ligne
Pour plus d’information : info@maltraitancedesaines.com



Carrefour Montrose


Titre : Projection du documentaire « Empreinte de nos pas…sages »



Description : Projection d’un documentaire.

Date et heure de l’activité : 15 juin à 15h
Lieu : 2396 Rue Beaubien E, Montréal
Pour plus d’information : Naïma Naimane au 514-521-7757 ou responsabledemilieu@carrefourmontrose.org




FADOQ – Île de Montréal :

Titre : Exposition « Vieillir et beautés »


Description : Exposition de photographies dans le cadre de Journée mondiale contre la maltraitance des personnes aînées, en collaboration avec la Grande interaction pour rompre avec l’âgisme.

Encore trop souvent associé à des mots tels que « perte », « maladie » ou « fardeau », le vieillissement perd malheureusement tout son charme. L’exposition « Vieillir et beautés » se veut une occasion de renouer avec des représentations positives du vieillissement; plaisir, intergénération, diversité, intimité, voilà en effet autant de thèmes et de beautés du grand âge à redécouvrir.

La photographe Arianne Clément partage ainsi le regard sensible et empreint d’une grande humanité qu’elle a posé sur des aînés de partout à travers le monde. Ses photographies magnifient le vieillissement et encouragent les spectateurs à percevoir les histoires de vie qui se cachent derrière chacun de ses modèles.

Date et heure de l’activité : 14 juin au 4 juillet
Lieu : Café de la Maison de la culture Claude-Léveillé – 911 rue Jean-Talon Est, Montréal
Pour plus d’information : https://www.fadoq.ca/ile-de-montreal/activites/evenements/exposition-vieillir-et-beautes



SPVML :

CLIQUER SUR LE CALENDRIER POUR L'AGRANDIR







 
 
 
 
 



La TCAÎM a pour mission d'offrir un lieu de concertation pour les organismes-aînés de l'île de Montréal afin d'améliorer la qualité de vie des citoyennes et citoyens âgés, tout en construisant une solidarité avec tous les âges.

Ses principaux objectifs sont :

• Animer et soutenir un lieu de concertation entre les organismes représentatifs de la population aînée de l'île de Montréal;

• Favoriser et soutenir des actions visant l'amélioration des conditions de vie des aînés;

• Apporter une attention particulière aux enjeux concernant les aînés issus des communautés culturelles;

• Collaborer avec les instances décisionnelles, particulièrement au niveau local, municipal et régional à la conception, la planification et la mise en œuvre de politiques et programmes ayant un impact sur la qualité de vie d'une communauté vieillissante;

• Mettre en valeur l'apport économique, social, et culturel des citoyens aînés de l'île de Montréal.

Depuis 2008, la TCAÎM s'engage à lutter contre la maltraitance envers les aînés, et ce, via sa participation à divers comités régionaux. C'est donc avec fierté que nous soulignons cette année la Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes aînées. Il est important pour nous de faire la promotion des activités qui sont réalisées localement sur le territoire de l'île de Montréal dans le cadre de cette Journée. Ainsi, nous avons produit une infolettre spéciale dans laquelle sont recensées ces activités. Merci à tous ceux et celles qui se sont mobilisés dans le cadre de cette journée pour lutter contre la maltraitance envers les aînés et, tout particulièrement, au milieu communautaire montréalais, aux tables locales aînées, au Ministère de la famille ainsi qu'au SPVM et ses postes de quartier.

 

barre de séparation

Table de concertation des ainés de l’île de Montréal
5800, rue Saint-Denis, suite 602
Montréal, Qc H2S 3L5
Tél.: 514-382-0310
www.tcaim.org
info@tcaim.org